Rechercher
  • Centre des femmes

L’âgisme et ses enjeux

« L’âgisme, c’est aussi le fait d’assigner des rôles sociaux à des individus sur la seule base de leur âge. » - Anthony J. Traxler


Eh oui, l’âgisme est une forme de discrimination. Elle est faite un peu plus subtilement que d’autres formes de discrimination, mais n’en reste tout de même pas moins blessante.


Qui n’a pas déjà taquiné un proche sur leur âge plus élevé avec une carte d’anniversaire? Malheureusement, même si ces blagues n’ont pas l’air méchantes de prime abord, elles peuvent s’ajouter à une multitudes d’autres paroles ou gestes qui viennent jouer dans la tête des personnes qui les reçoivent. Et ceci contribue à alimenter les attitudes et les comportements âgistes.



Qu’est-ce que l’âgisme?


L’âgisme est une discrimination axée sur l’âge qui consiste à traiter une personne de façon inégale en raison de son âge, d'une manière qui est contraire aux lois relatives aux droits de la personne.


Les personnes aînées sont trop souvent décrites comme étant inutiles, incompétentes, vulnérables ou trop fragiles pour accomplir certaines tâches. On dit qu’elles sont résistantes au changement, conservatrices et même, égoïstes. Il n’est pas rare qu’elles soient qualifiées de confuses ou, même, de séniles; le moindre signe de faiblesse est identifié comme une vulnérabilité, une inaptitude. Vu comme un objet défectueux, le corps âgé devient source de honte et de pitié pour soi ou pour autrui.


Ce n’est pas normal qu’encore aujourd’hui on traite nos corps de cette manière! Comme si la jeunesse, la beauté et la performance étaient les seuls attributs importants dans nos vies. Malheureusement, c’est avec des pensées comme celles-ci que nous contribuons, dès l’enfance, à alimenter notre perception négative du vieillissement.



Conséquences de l’âgisme


Sur le plan physique, l’âgisme engendre ou accentue certains troubles tels que l’ennui, la perte d’autonomie ou le rétablissement plus lent à la suite d’une maladie ou d’un accident.


Les cibles d’âgisme sont aussi plus susceptibles de souffrir d’incontinence et d’insomnie. Et elles risquent davantage de contracter des maladies de toutes sortes.


L’âgisme a aussi un impact sur la santé mentale et mène parfois jusqu’à la dépression. Certaines personnes âgées adoptent des comportements à risque tels qu’une mauvaise alimentation, une consommation de tabac ou un abus d’alcool ou de drogues. À la suite de quoi leur qualité de vie et leur santé connaissent une dégradation beaucoup plus rapide.


Des études révèlent que plusieurs personnes aînées craignent de devenir un poids pour leurs proches. Alors elles s’excluent par elles-mêmes. Certaines n’osent plus s’engager dans leur milieu, faire des activités ou, même, voir leurs familles. C’est un peu comme si elles abandonnaient leur vie rendu à un certain âge.


Mais il y a des façons de vieillir sainement!



Vieillir sainement


Vieillir sainement ne veut pas nécessairement dire « être en santé ».


Une étude faite sur le vieillissement de la population a demandé à 50 000 personnes ce qu’elles pensaient de leur état de santé. Plus de 85 % des répondants, âgés entre 45 à 85 ans, ont affirmés être en bonne, très bonne ou excellente santé.


Selon André Picard, chroniqueur spécialisé en santé au Globe and Mail, les personnes âgées « n’ont pas uniquement besoin de soins de santé. Ils ont également besoin d’être entourés et d’avoir accès à des services qui leur permettent de continuer à vivre et à s’épanouir. »


De nombreuses recherches ont démontré qu’être entouré de personnes bienveillantes et solidaires, c’est-à-dire ne pas être seul, est essentiel à un processus de vieillissement heureux et en santé. En fait, plusieurs études indiquent maintenant que la solitude représente un plus grand risque pour la santé que l’obésité et le tabagisme.



En conclusion, si nous pouvons vous donner un conseil : Ne rester pas seul! Il existe pleins de moyens ou d’organismes pour vous aider à garder une vie sociale.


Si vous avez des questions, à tout moment, n'hésitez pas à contacter le Centre des femmes de Montréal-Est/Pointe-aux-Trembles au 514-645-6068.



13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout