Rechercher
  • cdfmepat164

L'intersectionnalité | C'est quoi?

L'approche intersectionnelle fait actuellement l'objet de nombreuses discussions dans les milieux de la recherche et de l'intervention sociale, et ce, particulièrement parmi ceux qui se préoccupent des questions de discrimination et d'exclusion des groupes marginalisés ou ethnicisés.


Il est difficile de définir précisément ce qu'est le concept d'intersectionnalité aujourd'hui, mais nous allons essayer de vous éclairez un peu sur le sujet dans cet article.


Tout d'abord, l'intersectionnalité est un concept qui rejette la hiérarchisation des systèmes d'oppression. Ce qui veut dire que le concept reconnaît les façons dont la vie d’une personne est influencée non pas par un seul système ou une seule composante de son identité, mais plutôt par l’interaction de plusieurs systèmes de privilège et d’oppression liés entre eux.


On peut donc dire que l'intersectionnalité affirme qu'il n'est pas possible de discuter de privilège et d'oppression sans prendre en compte tous les aspects que constituent l'identité des personnes.


Quels sont les aspects qui constituent l'identité d'une personne?


  • Classe

  • Genre

  • Handicap

  • Âge

  • Nationalité

  • Origine ethnique

  • Orientation sexuelle


L’intersectionnalité porte une importance particulière aux expériences individuelles et aux oppressions vécues par chaque personne. C'est pourquoi c'est un concept qui est aussi vu comme étant parfois "trop" individualisme. Par exemple, il est un peu réprimandé par le mouvement féministe, car ça peut venir diviser les femmes qui voudraient davantage avoir un front collectif qu'individualiste dans leur discours.


Dans la société aujourd'hui, les gens sont plus axés sur les regroupements et sur le fait de supporter les mêmes causes, alors on peut se demander :


Pourquoi utiliser le concept d'intersectionnalité?


Eh bien, c'est un concept qui nous permet de nous rappeler que chaque personne a des enjeux propres dû à leurs expériences et à ce qu'elles ont vécues.


Ça nous permet également de prendre conscience de nos propres privilèges, ce qui peut parfois créer un certain malaise. On peut, en effet, se trouver en position d’oppresseur et d’oppressé en même temps. Par exemple, on peut être privilégié en appartenant à une classe sociale élevée, mais subir une oppression due à son genre.


Utiliser le concept d’intersectionnalité implique donc une certaine remise en question. Mais n'est-ce pas cela la base d'être humain, se poser des questions?


Et vous, qu'est-ce que vous pensez de ce concept-là? Le connaissiez-vous? Allez-vous l'appliquer dans le futur?

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout