Rechercher
  • cdfmepat164

Troubles de la personnalité | Que faut-il savoir?

La personnalité est la combinaison de traits, de réactions émotionnelles, d’attitudes et de comportements qui sont relativement stables et qui différencient un individu d’un autre.


On parle de troubles de la personnalité lorsque les traits de personnalité d'une personne sont si prononcés, rigides et inadaptés qu’ils deviennent une source de problèmes au travail, à l’école et/ou dans les relations avec les autres.


Les troubles de la personnalité commencent généralement à se manifester à la fin de l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Leur durée est très variable. Certains types de troubles de la personnalité ont tendance à s’atténuer ou à disparaître avec l’âge, tandis que d’autres suivront probablement la personne tout au long de sa vie.


Il faut savoir que, généralement, un trouble de la personnalité ne vient pas seul. Il est souvent accompagné d’un des troubles suivants :


  • Un trouble dépressif ou un trouble bipolaire ou apparenté

  • Un trouble de l’anxiété

  • Un trouble somatoforme

  • Un trouble lié à l’abus de substances

  • Un trouble alimentaire

Ce qui devient difficile lorsqu’un de ces troubles est diagnostiqué en plus d’un trouble de personnalité de base, la personne devient moins réceptive au traitement du nouveau trouble.


Les 10 troubles de personnalité


Actuellement, il y a 10 troubles de personnalités de répertoriés en psychiatrie et environ 10 % des gens en souffrent. Ces troubles peuvent être répartis en 3 groupes. Chaque trouble a ses propres signaux et symptômes, mais certaines similitudes existent :


Groupe A : Trouble de la personnalité paranoïaque, trouble de la personnalité schizoïde et trouble de la personnalité schizotypique. Ces troubles se caractérisent par un sentiment de paranoïa, de méfiance et de suspicion.


Le personnes qui vivent avec un trouble de la personnalité paranoïaque ont de la difficulté à faire confiance aux autres puisqu’elles sont constamment suspicieuses et interprètent les intentions des autres comme étant malveillantes.


Les personnes qui vivent avec un trouble de la personnalité schizoïde ressentent très peu d’émotions et n’accordent que peu d’intérêt et d’importance aux relations sociales. Ainsi, elles apprécient les activités solitaires et vivent souvent détachées et en retrait des autres.


Les personnes qui vivent avec un trouble de la personnalité schizotypique ont des comportements, des pensées et des façons de s’exprimer qui sont excentriques et hors norme. De plus, elles sont souvent très inconfortables dans les relations proches.


Groupe B : Il s’agit de troubles de la personnalité associés à l’impulsivité, comme le trouble de la personnalité limite, le trouble de la personnalité narcissique, le trouble de la personnalité histrionique et le trouble de la personnalité antisociale. Ceux-ci se caractérisent par la difficulté à contenir ses émotions, ses peurs, ses désirs et sa colère.


Les personnes qui vivent avec un trouble de la personnalité antisociale méprisent et ne respectent pas les droits des autres. Elles vont souvent à l’encontre des lois et conventions sociales. Elles sont manipulatrices et manifestent peu de remords.


Les personnes qui vivent avec un trouble de la personnalité limite (borderline) vivent souvent beaucoup d’instabilité dans leurs relations, dans la façon dont elles se perçoivent et dans les émotions qu’elles éprouvent. Elles agissent souvent impulsivement sous le coup de l’émotion qui change rapidement et ont souvent des comportements autodestructeurs.


Les personnes qui vivent avec un trouble de la personnalité histrionique cherchent à avoir l’attention des autres de différentes façons et ont une émotivité excessive.


Les personnes qui vivent avec un trouble de la personnalité narcissique cherchent l’admiration des autres, elles ont un sentiment de supériorité et ont souvent peu d’empathie à l’égard des autres.


Groupe C : Il s’agit de troubles anxieux, comme le trouble de la personnalité obsessionnelle-compulsive, le trouble de la personnalité dépendante et le trouble de la personnalité évitante. Ces troubles se caractérisent par les compulsions et l’anxiété.


Les personnes qui vivent avec un trouble de la personnalité évitante sont très sensibles à la critique d’autrui. Elles ont le sentiment constant d’être inadéquates, inférieures ou inintéressantes. Elles évitent les relations de peur de ne pas plaire et de se faire ridiculiser.


Les personnes qui vivent avec un trouble de la personnalité dépendante ont besoin que l’on prenne soin d’elles, que l’on prenne les décisions et les responsabilités pour elles. Elles ont une attitude soumise, évitent de manifester leur désaccord et acceptent souvent de faire des choses qu’elles trouvent déplaisantes pour ne pas perdre l’autre.


Les personnes qui vivent avec un trouble de la personnalité obsessive-compulsive sont très préoccupées par l’ordre, le perfectionnisme et le contrôle. Leur besoin de contrôle fait en sorte qu’elles sont inflexibles et ont peu d’ouverture d’esprit. Elles accordent plus d’importance au respect de règles et à une façon précise de faire les choses qu’à l’efficacité dans les tâches.


Traitements


Malgré le fait que les troubles de la personnalité font partie des troubles mentaux les plus difficiles à traiter, certaines thérapies se sont avérées très prometteuses.


Par exemple, la thérapie comportementale dialectique (TCD) est la psychothérapie la plus étudiée pour le trouble de la personnalité limite. Cette forme de thérapie cognitivo-comportementale (TCC) attribue le bouleversement émotionnel dans la personne à une combinaison de son tempérament et de son contexte environnemental invalidant. La TCD consiste à valider et à accepter l’expérience de la personne, tout en mettant l’accent sur le changement. Les chercheurs espèrent que les traitements du trouble de la personnalité limite mèneront à des progrès dans le traitement des neuf autres troubles de la personnalité.


En attendant, la psychothérapie peut aider une personne à comprendre dans quelle mesure son trouble de la personnalité est lié aux problèmes qu’elle rencontre. Elle peut également l’aider à apprendre de nouvelles et meilleures façons d’interagir et de surmonter ses problèmes. Le changement se fait en général progressivement.

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout