Rechercher
  • Sarah-Maude Landriault

Violence conjugale | Quiz

Votre meilleure amie vous appelle en panique, car son chum vient de briser son téléphone en le lançant par terre.


Votre sœur vous confie que sa blonde lui fait du chantage pour qu'elle évite de se rendre aux réunions familiales.


Votre élève vous confie être stressé, car ça brasse entre ses parents à la maison et il se demande quoi faire pour que ça arrête.


Sauriez-vous quoi leur dire?


Sauriez-vous quoi faire pour leur venir en aide?


Afin d'être mieux outillés face à la violence conjugale, testez vos connaissances avec notre:


Mini-quiz: La violence conjugale, la connaissez-vous vraiment?

(NB: Les réponses sont à la fin du quiz)


1. Quel type de personne peut se retrouver dans une dynamique de violence conjugale?

(A) Les personnes qui ont une problématique de consommation abusive d'alcool et de drogue.

(B) Tout le monde. La violence conjugale peut toucher tout le monde peu importe l’âge, le vécu, le niveau socio-économique, etc.

2. Quel type de violence peut constituer de la violence conjugale?

(A) La violence psychologique (ex. rabaisser, ridiculiser, insulter)

(B) La violence physique directe (ex. frapper, mordre, pousser, tirer les cheveux)

(C) La violence verbale (ex. menacer, crier, utiliser des jurons, insulter)

(D) La violence économique (ex. interdire de travailler, contrôler l’argent)

(E) La violence sexuelle (ex. partager des images intimes sans le consentement, forcer à avoir une relation sexuelle)

(F) La violence physique indirecte (ex. briser ou lancer des objets, conduire dangereusement en la présence de la personne)

(G) Toutes ces réponses


3. Comment distingue t’on une chicane de couple et la violence conjugale?

(A) Le cycle répétitif et la domination d’un des partenaires sur l’autre

(B) La chicane de couple se termine par des excuses de part et d’autre


4. Que puis-je faire pour aider mon amie qui est victime de violence conjugale?

(A) Lui dire que je vais couper les ponts avec elle si elle ne met pas un terme à sa relation

(B) Respecter sa vie privée et ne pas m’en mêler. De toute façon, j’haïs la chicane!

(C) Rester présent dans sa vie, lui parler des ressources (ex. SOS Violence conjugale 1800-363-9010), l’aider à se faire sa propre idée sur sa situation et lui renvoyer une image positive d’elle-même pour qu’elle regagne confiance en elle.

5. Pourquoi est-ce difficile de quitter une relation de violence conjugale?

(A) Parce que les personnes victimes de violence conjugale ont une dépendance affective.

(B) À cause de l’isolement, la crainte pour la garde des enfants en cas de rupture, le manque d’autonomie financière, l’espoir de pouvoir changer le partenaire violent et l'épuisement psychologique, entre autres.


6. Quelle forme de violence conjugale est la moins dénoncée?

(A) La violence verbale

(B) La violence sexuelle

(C) La violence physique


7. Quelle forme de violence conjugale est la plus difficile à détecter?

(A) La violence économique

(B) La violence psychologique

(C) La violence sociale


8. Est-ce que la violence conjugale affecte les enfants?

(A) Oui, seulement s’ils en sont témoins directement.

(B) Oui, qu’ils soient témoins directs ou non. Cela peut leur causer des problèmes comportementaux et affectifs et affecter leur santé physique et psychologique.

(C) Non, car ce ne sont pas eux qui sont les victimes principales.


9. Quelle est la raison qui pousse souvent les personnes LGBTQ+ à ne pas dénoncer la violence conjugale subie?

(A) Une crainte d’être jugé et de susciter des réactions homophobes et/ou discriminatoires

(B) Le fait de ne pas savoir où dénoncer la violence subie



10. Faut-il avoir porté plainte pour aller dans une Maison d'hébergement pour victimes de violence conjugale?

(A) Oui, c'est essentiel. C'est la première étape à faire.

(B) Non, aucunement. Si une personne victime de violence conjugale décide de porter plainte, elle peut bénéficier de l'accompagnement d'un(e) intervenant, mais ce n'est pas un prérequis pour avoir droit à de l'hébergement.



Réponses:

  1. B

  2. G

  3. A

  4. C

  5. B

  6. B

  7. B

  8. B

  9. B

  10. B


Pour toute question concernant la violence conjugale, vous pouvez joindre toujours Sos violence conjugale au 1800-363-9010. C'est gratuit, ouvert 24h/24h et confidentiel!


De plus, le Centre des femmes de MEPAT a créé des capsules de sensibilisation. Si ça vous intéresse d'aller les regarder, voici les liens:


  1. Violence verbale: C’est possible de s’en sortir

  2. Violence psychologique en relation: Partir ou rester?

  3. Violence Conjugale, ça commence par une histoire d’amour

  4. Une belle vie, ça commence sans violence

  5. Teste la violence dans ta relation

  6. Violence ou romance: comment les distinguer?

  7. La violence conjugale, ça peut arriver à tout le monde

  8. Peu importe le type de violence, c'est de la violence

  9. Violence post-séparation, ça fait aussi mal aux enfants


17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout